Dieses Dokuwiki verwendet ein von Anymorphic Webdesign erstelltes Thema.

Développement Logiciels et Communications en Domotique (Home Automation)

  • Introduction à la Domotique et l'Immotique : cours 2h
  • 5 Domaines d'applications Domotiques et Technologies associées (2h de cours et 8h de TDs [fonction des plateformes de TDs achetées et installées])
    • Pour gérer le confort thermique et optimiser la performance énergétique : régulation de chauffage pièce par pièce, programmation en fonction de scénarios d’occupation, prise en compte de la ventilation, des veilles des équipements électriques, extinction de toutes les lumières d’un seul geste, … Prise en compte des automatismes périphériques tels que les stores avec des fonctionnements différents en été (se protéger de l’ensoleillement direct) et en hiver (au contraire, favoriser les apports solaires diminuant le chauffage et l’éclairage).
    • Pour intégrer la sécurité de l’habitat : alarmes intrusion, incendie ou gaz, et contrôle d’accès, téléassistance pour les personnes âgées, …
    • Pour facilité l’usage « loisirs » de l’habitat : connexions internet, TV avec ou sans fil, téléphone dans toutes les pièces, ambiance sonore à partir de la chaîne Hi-Fi, commande des scénarios home cinéma, …
    • Pour interconnecter entre eux tous les équipements et croiser leur gestion dans un but économique ou de sécurité : exemple : baisser la température le soir et autoriser la mise en marche des appareils ménagers pour une utilisation en heures creuses, alarme intrusion entraînant un éclairage immédiat intérieur et extérieur et la fermeture de tous les stores, alarme incendie entraînant alerte sur votre portable et visualisation des chambres d’enfant ou d’une personne âgée, …
    • Pour connaître en temps réel le niveau de consommation énergétique et de sécurité de la maison, et agir à distance avec les moyens les plus facile : l’internet et son téléphone.
  • Les nouvelles tendances de la domotique : cours 2h, TD 4h
    • Capacité des systèmes domotiques pour offrir un large éventail de fonctions telles que: le télé-travail, la surveillance des paramètres internes (température, humidité, la consommation d'énergie d'éclairage, sécurité, contrôle d'accès), lecture automatique des compteurs (AMR), la surveillance à distance des soins de santé, etc.
    • La transition vers un monde de services
    • La transition vers un système de communication unifié (connexions à large bande)
    • Développer des fonctions génériques capables de découvrir, gérer et optimiser le fonctionnement des éléments, économie de matières énergétiques et de la ligne
    • Evolutivité du système mis au point (matériel et logiciel)
    • Polyvalence et re-configurabilité des systèmes développés

Projet

Dans la cadres des deux Labs : Ubiquarium et Smartum, les étudiants développeront de nouveaux services basés sur l'interopérabilité entre dispositifs hétérogènes du batîment.

Durée d'encadrement : TD 16h

Total 34h

Références

Evolution du métier

« Il est très difficile d'annoncer des données chiffrées sur ce que représente le marché de la domotique car les applications sont diverses. La révolution domotique dans la maison individuelle, prévue dans les années 1980, n'a pas eu lieu. En fait d'une révolution, c'est plutôt à une évolution pas à pas à laquelle nous assistons. Pour une raison toute simple : le consommateur n'a pas suivi le mouvement tendant à transformer sa demeure en cabine de pilotage d'Airbus. La tendance est à la simplification maximale. Efficacité, mais surtout convivialité sont devenus les mots d'ordre d'un secteur qui s'adapte à la demande du consommateur. Les professionnels proposent des produits basiques permettant de commander à distance deux ou trois opérations : le chauffage, par exemple, très précieux pour les arrivées hivernales dans la maison de campagne, le ballon d'eau chaude, les volets, ou encore, en été, l'arrosage du jardin. Mais, c'est surtout par l'alarme que l'on accède, maintenant à la domotique. Le domaine de la domotique évolue rapidement à travers l'arrivée d'Internet et du câble dans la maison. Les systèmes seront de plus en plus liés à l'informatique ce qui nécessitera des compétences en la matière. Les industriels travaillent sur des interfaces faciles à utiliser pour les consommateurs (TV, ordinateur). Les produits, eux aussi, se simplifient. Le domoticien du futur devra pouvoir prescrire et installer un système intégré. Dans les bâtiments tertiaires, le marché est plus significatif et fait appel à la GTB, gestion technique du bâtiment. Elle peut assurer le pilotage et la gestion de l'ensemble des équipements techniques du bâtiment. Cette gestion peut être centralisée au sein d'un immeuble ou d'un groupe d'immeubles. On parle alors de GTC. Bien menée, la GTB améliore le confort des usagers et, par exemple, permet le partage des charges de copropriété, en tenant compte de la consommation réelle d'énergie, d'eau… Elle peut déclencher automatiquement des interventions de maintenance dès qu'un problème est détecté.

Source : ONISEP

Une mission : Organiser les systèmes automatisés du cadre de vie

« Les fonctions de la domotique sont nombreuses. Les spécialistes ont identifié :

  • La gestion technique des installations, ( chauffage, climatisation, ventilation, production frigorifique, éclairage, etc.),
  • La maîtrise du conforts thermique, acoustique et visuel,
  • La sécurité des biens, (incendie, vol), et des personnes, (contrôle d'accès, appel de détresse, télésynthèse, etc.),
  • la communication (réseaux voix, données, images multimedia, etc.).

L'installation de matériel domotique peut, actuellement, donner lieu à une situation caricaturale : pose des capteurs de sécurité par un installateur d'alarme ; pose des électrovannes, des robinets thermostatiques par un plombier ou un chauffagiste ; liaison compteur EDF/tableau de bord et installation de prises spécifiques par un électricien ; réalisation des connections bifilaires et/ou coaxiales par un téléphoniste ; programmation du système par un informaticien, installation du réseau vidéo par un installateur d'antenne…

Dans un proche avenir, le domoticien réunira les compétences de tous ces professionnels, il suffira donc de s'adresser à lui seul. Il viendra d'abord des corps de métiers existants. Il semble qu'aujourd'hui, les professionnels les mieux placés soient les installateurs d'alarme, les téléphonistes et les électriciens. Mais d'autres aussi pourront accéder à ce métier, notamment les chauffagistes, spécialistes en climatisation, que leur expérience en gestion technique centralisée met en bonne position pour les équipements collectifs.

Dans un second temps, de véritables techniciens vont voir le jour, capables :

  • D'identifier les besoins du client,
  • De concevoir et proposer des solutions, car toutes les fonctions du logement peuvent être commandées de façon automatique, contrôlées, programmées, (sur place ou à distance) : chauffage, éclairage, installations sanitaires, équipements audiovisuels, systèmes de sécurité… et le champ d'application semble illimité,
  • De mettre en place les systèmes ou les services télématiques répondant aux besoins.»

Source : ONISEP

inf_bat_int_bat5_2012.txt · Dernière modification: 2012/05/11 20:21 par tigli
Piste: Développement Logiciels et Communications en Domotique (Home Automation)
Dieses Dokuwiki verwendet ein von Anymorphic Webdesign erstelltes Thema.
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0